Un arbre du sud en Sologne


Le figuier n’est pas un arbre de notre région, et pourtant presque un jardin sur deux en possède un.
Ce n’est pas un arbre comme les autres, il pro­duit des fruits mais on ne voit jamais ses fleurs (contrairement aux pommiers, poiriers…). La figue n’est pas véritablement un fruit mais une fleur inversée. La fleur pousse à l’intérieur de la coque de la figue. Les pulpes sont les fleurs et les graines constituent les fruits. Lorsque vous dégustez une figue vous mangez plu­sieurs dizaines de petits fruits contenus dans une fleur inversée.
Pas de fleurs visibles ! mais alors, comment se fait la pollinisation ? Voilà le problème dans certains jardins où les figuiers ne donnent jamais de figues. Le caprifiguier (ou figuier mâle) se reconnaît à ses fruits en hiver. Ils sont parasités par un insecte : le blastophage (1). Les figues vertes sèchent à l’intérieur puis tombent sans jamais mûrir. Il n’y a aucun moyen de les rendre comestibles.
Les figuiers domestiques (ou figuiers femelles) peuvent produire deux récoltes par an. Les figues-fleurs sont parthénocarpiques(2).
Quelle que soit la couleur, la figue est riche en vitamines, minéraux et fibres. Elle est nourris­sante, facile à digérer, laxative et contient de nombreux anti-oxydants.
Le figuier, arbre sacré, peut avoir une espé­rance de vie de 300 ans. Toutes les religions l’ont vénéré.
Derrière la grille d’un jardinier confirmé, rue Martinet à Cour-Cheverny, vous pouvez aper­cevoir un beau sujet qui réjouit son propriétaire par sa quantité de fruits chaque année.
Dans l’histoire égyptienne, la mythologie grecque, la bible, le figuier est toujours un symbole. Ce sont les feuilles de cet arbre qui cachaient la nudité d’Adam et Ève après qu’ils aient consommé le fruit de l’arbre interdit.
Selon son milieu, le figuier peut atteindre une hauteur de 4 à 10 mètres et peut produire des fruits pendant 50 ans.
Cet arbre symbolise la bienveillance et la fécondité en raison du grand nombre de ses graines. Il craint les grands froids à partir de -15°C, mais repart de sa souche et redonne des fruits deux à trois ans plus tard qui pour­ront servir à préparer de bonnes confitures.

(1) Blastophage : insecte de petite taille (2 mm) dont la femelle dépose ses oeufs dans l’ovule de la fleur.
(2) Parthénocarpique : se dit d’un fruit dépourvu de graines qui mûrit sans avoir besoin de pollinisation. Il est donc fer­tile.

Le Grillon - La Grenouille n° 39 - Avril 2018