Le parc du château de Cheverny

L’hiver est une belle saison pour le repos de la nature mais nous préférons tous le printemps où la verdure se réveille et le soleil efface la morosité. Dès le mois de mai, un beau dimanche matin, les équipes HDBR et OXYGÈNE vous proposent une promenade le long du Conon.


Les cyprès chauve, au feuillage
rougi par l'automne
De nouveau un petit mot sur le parc forestier du château de Cheverny où une visite s’est déroulée le 24 octobre dernier, comme annoncé dans “La Grenouille” n° 9. C’est un lieu où plusieurs dizaines d’arbres dépassent les 100 à 150 ans. 

Parmi eux les cyprès chauves. Ils sont peut-être les plus nombreux. Ils viennent de loin, de Floride, on les appelle aussi les cyprès de la Louisiane (ils n’ont rien d’un cyprès puisqu’ils appartiennent à la famille des séquoias). Ils ont un tronc très élargi à la base qui est entouré (en milieu très humide) de racines aériennes en forme de stalagmites appelées pneumatophores. Ils sont plantés en bordure de rivière pour retenir les berges. Une autre particularité, comme le mélèze, c’est un conifère qui perd ses feuilles l’hiver, d’où le qualificatif de «chauve». Son feuillage passe du vert au brun roux à l’automne. Son bois est non résineux et facile à travailler. Son nom est le taxodium distichum. Dans ce parc, certains sujets atteignent plus de 35 mètres de haut. Ce sont des arbres qui peuvent vivre jusqu’à 500 ans. Ils sont sur notre planète depuis 200 millions d’années. Une future promenade dans le parc vous fera découvrir un thuya géant de 150 ans entouré de ses enfants (marcottage), ainsi que de nombreux séquoias toujours aussi impressionnants par leur grandeur. 





Promenade dans le parc du château de Cheverny par une superbe matinée ensoleillée d'octobre avant la dissipation des brumes matinales...



Laurent Ravineau - La Grenouille n°10 - janvier 2011