Le Conon

Petite rivière de 22,8 km, le Conon prend sa source à l'étang Perret (l’étang Neuf) et l'étang du Moine à quelques km au sud-ouest du bourg de Fontaines en Sologne.
Son niveau varie selon l'exploitation des étangs et, bien sûr, la pluviosité. De nombreuses sources le gardent à un niveau stable tous les étés. 


Le parcours du Conon, entre
 l'étang Perret et Cellettes
On peut compter 15 ponts dont les plus anciens ont traversé plusieurs siècles (ex : ponts de Baignon, de Pontchardon, de Chantreuil...) 

De nombreux moulins bordent encore le Conon : le moulin du "Volet" en entrant dans Cour-Cheverny, le moulin de Gonvalin avec sa roue, le moulin de Beaumont et bien d'autres (sujet d'un futur article). Cette rivière traverse 6 communes : Soings-en-Sologne, Mur-de-Sologne, Fontaines-en-Sologne, Cour- Cheverny, Cheverny et Cellettes. C'est donc à Cellettes que le Conon disparaît dans le Beuvron. 

Les poissons se plaisent dans cette rivière bien oxygénée, pour le bonheur des pêcheurs et des promeneurs qui déplorent malgré tout le manque d'entretien de certaines rives qui appartiennent à des propriétaires négligeants. 

Barrage de castor sur
le Conon
Des castors fréquentent ce cours d'eau depuis quelques années. Ils ont construit un magnifique barrage à un endroit où l'homme ne les dérange pas. Le barrage est parfaitement étanche et entretenu régulièrement par les castors. Le but de ce type d’ouvrage est de maintenir un niveau d’eau assez haut pour immerger l’entrée de leurs terriers. Sur le barrage de la photo, le niveau de l’eau remonte de 1,50 m., ce qui aboutit à faire sortir la rivière de son lit en sa partie haute et a pour conséquence d’inonder les berges. 




Travail de castor...
Le castor avait disparu de notre région il y a cent ans. Une douzaine d’individus ont été réintroduits il y a une trentaine d’années, aujourd’hui, sa population est estimée à plusieurs milliers. Le castor est peu nuisible, si on excepte son goût pour les peupliers, mais il est facile de protéger les arbres en entourant leur tronc avec un grillage.




Laurent Ravineau - La Grenouille n°9 - Octobre 2010